ItalianoFrançaisEnglish

900 ski-alpinistes sur le Mont Rose pour le 21e Trophée Mezzalama. La cordée des chasseurs alpins Lenzi, Eydallin et Boscacci foudroie l'équipe Kilian, Marti et Anthamatten. Chez les femmes, Jennifer Fiechter, Emelie Forsberg et Laetitia Roux s'imposent.

Une émotion intense et presque ensorcelante règne, aux premières lueurs de l'aube, au départ de la course. Accompagnés de la fanfare des Bersagliers et sous le crépitement des feux d'artifice, les 298 cordées de trois athlètes l'une s'élancent pour le 21e Trophée Mezzalama, dernière étape du Circuit La Grande Course. Le légendaire marathon des glaciers, qui relie Breuil-Cervinia à Gressoney-La-Trinité à travers le sommet du Castor et le Nez du Lyskamm, a bénéficié d'excellentes conditions météo, comme l'avait annoncé Luca Mercalli au cours du briefing technique. Pour autant, une fois en altitude, les athlètes ont dû affronter un froid intense et des rafales de vent de Nord à 50 km/h, d'où une température ressentie de moins 20 degrés. De plus, la tempête de vent de ces derniers jours a balayé la mince couche de neige et laissé place à la glace en de nombreux points. « Malgré cela, la course s'est déroulée normalement – a déclaré Adriano Favre, artisan du Mezzalama moderne qui en est à sa 11e édition – y compris au sommet du Castor, passage ô combien redouté, où aucun ralentissement n'a été enregistré. Preuve du niveau de maturité et de technicité des compétiteurs. »
Deux cordées se sont disputées la victoire du début à la fin : Eydallin, Lenzi et Boscacci, les chasseurs-alpins du Centro Sportivo Esercito et la très brillante équipe hispano-suisse de Burgada, Marti et Anthamatten.
Imposant un rythme effréné dans l'ascension du Col du Théodule, ces derniers ont imposé leur rythme, entraînés par un Kilian déchaîné : premiers sur le Castor, le « sommet Coppi » du Mezzalama à 4 226 mètres d'altitude, et sur le Nez du Lyskamm.
Mais les chasseurs-alpins, qui les ont talonné jusqu'au début de la longue descente sur le glacier du Lyskamm, n'avaient pas dit leur dernier mot et, après un incroyable sprint entamé après le Refuge Mantova, dans le goulet vertigineux de l'Aquila, ces derniers ont finalement franchi la ligne d'arrivée à Gressoney-La-Trinité avec plus de deux minutes d'avance sur leurs adversaires. C'est donc la quatrième victoire pour Matteo Eydallin, originaire du Val de Suse, la troisième pour Damiano Lenzi, du Val d'Ossola et la seconde pour Michele Boscacci, de la Valteline. Victorieuse en 2013 et en 2015, l'équipe s'adjuge encore une fois la troisième victoire absolue dans l'histoire du prestigieux Trophée Mezzalama, que les chasseurs-alpins avaient déjà remporté en 1937 et en 2009.
Chez les femmes, bien qu'en tête jusqu'au Nez du Lyskamm, l'équipe du Centro Sportivo Esercito formée d'Alba De Silvestro, Katia Tomatis et de la française Axelle Mollaret s'est fait souffler la victoire dans la descente par leurs féroces adversaires Jennifer Fiechter, Emelie Forsberg et Laetitia Roux. Annie et Katrin Bieler et Dimitro Theocaris les rejoignent sur la troisième marche du podium.
Indéniablement favorisé par un fort ensoleillement, le succès de cette 21e édition est aussi le fruit de l'irréprochable organisation de la Fondation Trofeo Mezzalama présidée par Luca Bieler. Afin d'assurer la sécurité des neuf cents ski-alpinistes sur les glaciers du Mont Rose, une équipe de plus de 150 personnes – chasseurs-alpins, membres du Secours en Haute-Montagne, gendarmes, policiers, garde-forestiers régionaux, agents de la police fiscale, médecins et chronométreurs – ont donné le meilleur d'eux-mêmes tout le long du parcours, sans oublier les innombrables volontaires qui travaillent en coulisses pour faire de cette course un événement unique au monde.

Classement Hommes
1. C.S.Esercito -  Damiano Lenzi (IT) - Michele Boscacci (IT) - Matteo Eydallin (IT): 04h18'50''
2. Kilian Jornet Burgada (ES) - Werner Marti (CH) - Martin Anthamatten (CH): 04h21'08''
3. Ski Trab - Camp - William Boffelli (IT) - Pietro Lanfranchi (IT) - Jakob Herrmann (AT): 04h31'23''
4. C.S.Esercito - Nadir Maguet (IT) - Manfred Reichegger (IT) - Robert Antonioli (IT): 04h50'11''
5. Team Movement - Valentin Favre (FR) - Filippo Barazzuol (IT) - Alexis Sévennec (FR): 05h00'50''

Classement Femmes
1. Jennifer Fiechter (CH) - Emelie Forsberg (SE) - Laetitia Roux (FR): 05h37'49''
2. C.S. Esercito - Katia Tomatis (IT) - Alba De Silvestro (IT) - Axelle Mollaret (FR) - 05h40'01''
3. Bielerine Dimitrulla Team - Annie Bieler (IT) - Katrin Bieler (IT) - Dimitra Maria Theocharis (IT) - 06h51'47''